Le Journal de la Rue – Café Graffiti

Le Journal de la Rue – Café Graffiti

Adresse:

4233, rue Ste-Catherine Est
Montréal (Québec)
H1V 1X4

Téléphone:

514-256-9000

Courriel:

Site web:

cafegraffiti.net

SON HISTOIRE  

magazine reflet de societe information thèmes sociauxFondé en 1992, le magazine a évolué depuis. Publié sous le nom de Journal de la Rue, le magazine était alors composé de témoignages des gens de la rue et faisait connaître les différentes ressources pour aider les gens aux prises avec différents problèmes  Rédigé exclusivement par des travailleurs de rue et des citoyens, le magazine prend un virage au début des années 2000 en développant une équipe de journalistes. Les témoignages des gens de la rue ont toujours leur place. Mais les enjeux sociaux et les débats nécessaires qui les entourent sont maintenant scrutés par de jeunes journalistes. Une nouvelle façon d’aborder le journalisme, plus sensible au vécu des gens, voit le jour. Le magazine porte maintenant le nom de Reflet de Société.

SA MISSION

Sa mission est d’aider à la réinsertion des jeunes marginalisés de notre milieu dans la société, de sensibiliser, d’informer et susciter une réflexion sur des enjeux communautaires et sociaux touchant le Québec, notamment en produisant un magazine d’information, des documentaires, des livres et d’autres produits de communication. Reflet de Société doit être une tribune de communication et d’expression aux jeunes et  particulièrement les plus marginalisés et de former et sensibiliser les adultes significatifs qui travaillent avec des jeunes marginalisés au Québec.

Aujourd’hui, avec ses thématiques et son regard unique, Reflet de Société est devenu un magazine de référence pour les écoles, les organismes communautaires, les Maisons de Jeunes et les travailleurs sociaux. Grâce à ses 500 000 lecteurs, il est devenu le soutien financier de l’organisme dans son intervention auprès des jeunes qu’il soutient. L’organisme a été un leader économique en créant jusqu’à 55 emplois sans subvention. Des emplois occupés majoritairement par des jeunes dont l’instruction, les capacités ou les connaissances ne leur auraient pas permis d’obtenir un tel poste.

LE CAFÉ GRAFFITI

breakdance-spectacle-hip-hop-danseEn 1997, pour répondre à la forte demande des jeunes de posséder un lieu où ils pourraient s’exprimer, créer et diffuser leurs œuvres, Le Journal de la Rue ouvre le Café Graffiti. Un lieu qui sera propice au développement personnel, professionnel, social et artistique des jeunes qui le fréquenteront. Très vite un très grand sentiment d’appartenance s’est créé et le Café Graffiti est devenu un lieu vibrant, créatif et plein de vie.

La mission du Café Graffiti est d’offrir un milieu de vie pour les jeunes. Ils peuvent s’y réunir pour discuter et trouver une oreille attentive pour répondre à leurs besoins. De plus, le Café Graffiti soutient les jeunes artistes et les aide à se faire reconnaître professionnellement tout en les aidant à combattre leur exclusion.

Devant ce trop-plein créatif, le Café Graffiti soutient ces jeunes pour qu’ils exportent leur talent. En présentant leurs œuvres ou leurs spectacles devant un public de plus en plus nombreux, nos jeunes artistes goûtent à la reconnaissance tout en étant rémunérés. Grâce à sa réputation et son attrait, il attire et mobilise les jeunes. Les anciens, devenus artistes professionnels, sont jumelés avec les nouveaux et agissent en tant que mentor.

Certains d’entre eux décident ensuite de retourner à l’école, d’autres d’ouvrir un commerce. Il y en a qui développent leur art de façon à en vivre. D’autres seront animateurs pour les jeunes de la relève, prenant ainsi la place de la génération précédente.

Le Café Graffiti est une famille reconstituée qui accueille les jeunes cherchant à se bâtir une identité qui correspond à leurs talents et leurs ambitions. Pour plusieurs d’entre eux il est devenu leur nouvelle famille sociale.

Notre organisme s’est donné comme objectif la qualité et la continuité de la présence que nous offrons aux jeunes plutôt que la quantité. Notre capacité d’accueil est présentement de 144 jeunes qui utilisent les différents services de l’organisme :

  • Cheminement artistique et professionnel
  • Gérance d’artiste
  • Organisation et coordination d’événements artistiques et culturelles
  • Intervention psycho-sociale
  • Réinsertion personnelle ou professionnelle
  • Art thérapie
  • Judiciarisation et préjudiciarisation

Café Graffiti, c’est aussi  un service de gérance d’artistes est également offert aux jeunes créateurs qui fréquentent le Café Graffiti et qui veulent devenir professionnel. Ils peuvent bâtir leur porte-folio, prendre une expérience artistique professionnelle et obtenir des contrats plus facilement par le biais du Café Graffiti car celui-ci à une très grande reconnaissance et crédibilité dans le milieu. De plus, le Café Graffiti offre les outils et l’encadrement nécessaire pour la bonne réalisation de ces contrats.

  • Une galerie ou exposent nos artistes
  • Un lieu de rencontre entre les clients potentiels et les jeunes artistes.
  • Un lieu de pratique pour la danse
  • Un lieu de rencontre pour planifier et organiser des   événements, des contrats.
  • Un lieu d’échange avec des artistes et des producteurs à travers le monde.
  • Un atelier de peinture
  • Un endroit pour entreposer leur matériel et leurs œuvres.

www.refletdesociete.com

www.cafegraffiti.net